Informations vaccinations - 15 juillet

Publié jeu. 15 juillet 2021
Vaccination des jeunes âgés de 12 à 15 ans

La Conférence Interministérielle Santé Publique a décidé le 7 juillet 2021 que les jeunes âgés de 12 à 15 ans peuvent également être vaccinés contre le coronavirus avec le vaccin Pfizer, le seul à avoir été homologué pour la vaccination des mineurs d’âge.

Ces adolescents recevront dans les prochaines semaines une invitation par courrier à l’adresse de leur domicile.

Pour notre zone de première ligne, cela signifie que tous les jeunes âgés de 12 à 15 ans qui sont domiciliés à Overijse, Tervuren et Hoeilaart recevront prochainement une invitation pour se faire vacciner au Markthal. Les jeunes de cette catégorie d’âge qui sont domiciliés à Zaventem, Wezembeek-Oppem et Kraainem seront quant à eux invités au Skyhall. 

Autorisation des parents et liste QVAX

Les jeunes âgés de 12 à 15 ans ont besoin de l’autorisation de leurs parents (ou de leur tuteur) pour pouvoir se faire vacciner.

 Si vous rédigez vous-même une autorisation, elle devra comporter les éléments suivants :

  • le nom, le prénom et la date de naissance du jeune ;
  • le nom, le prénom et la signature d’un parent ou du tuteur ;
  • la date de la signature ;
  • la mention explicite « Je souhaite faire vacciner mon enfant contre le coronavirus au centre de vaccination. »

Les parents qui le souhaitent peuvent d’ores et déjà inscrire leur(s) enfant(s) sur la liste QVAX. 

Les enfants qui ne peuvent pas profiter de cette première invitation, par exemple en raison de leurs projets de vacances, se verront offrir une seconde chance à la fin août ou en septembre. L’Agentschap Zorg en Gezondheid se concertera dans les semaines à venir avec les centres de vaccination au sujet de l’organisation de cette seconde chance.

Pourquoi faire vacciner votre enfant ?

Il est très peu probable qu’un jeune âgé de 12 à 15 ans tombe gravement malade s’il est contaminé par le coronavirus. Cependant, la vaccination de ce groupe cible revêt une importance cruciale étant donné qu’elle contribue à augmenter le taux de vaccination général et donc à atteindre l’immunité collective recherchée.

Plus l’on vaccinera d’enfants, moins le virus et ses variants pourront circuler au sein de ce groupe cible et moins les enfants risqueront de contaminer d’autres personnes qui, elles, sont plus sensibles au coronavirus. En particulier vu l’augmentation du nombre de contaminations au variant Delta, il est essentiel pour l’immunité collective d’atteindre un taux de vaccination général le plus élevé possible.

Plus d’informations sur le site https://www.laatjevaccineren.be/12-15-jarigen.

L’intervalle du vaccin Pfizer réduit de 5 à 3 semaines

Les personnes qui sont invitées à partir de maintenant en vue de l’administration du vaccin Pfizer/BioNTech recevront leur deuxième dose après trois semaines au lieu de cinq. C’est donc le cas aussi des jeunes qui recevront leur invitation d’ici peu.

Au début de la campagne de vaccination, l’intervalle entre la première et la deuxième dose du vaccin Pfizer était également de trois semaines. Il a ensuite été porté à cinq semaines afin de pouvoir administrer une première dose du vaccin à davantage de personnes. L’intervalle n’a aucun effet sur l’efficacité du vaccin, mais il est important de recevoir les deux doses en l’espace de trois à cinq semaines afin d’obtenir une protection maximale.

Stratégie de la seconde chance

Les personnes qui n’ont pas eu l’occasion de se faire vacciner (mais qui n’ont pas activement décliné leur invitation) recevront une nouvelle convocation par courrier à la fin de l’été. Les personnes dont le code d’activation est périmé peuvent quant à elles dès à présent se réinscrire sur la liste QVAX.

Les personnes qui avaient à l’époque refusé de se faire vacciner doivent réactiver elles-mêmes leur code sur QVAX.

Pour en savoir plus au sujet de cette seconde chance, surfez sur https://www.laatjevaccineren.be/herkansing-voor-wie-niet-gevaccineerd-is.