Le service des Tutelles a besoin de… VOUS !

Publié mar. 07 septembre 2021

Saviez-vous que…

  • le service des Tutelles a pris en charge 3424 nouveaux jeunes en 2020 ?
  • 2262 de ces jeunes avaient entre 16 et 18 ans ?
  • la plupart des jeunes placés sous tutelle sont originaires d’Afghanistan?
  • nombre de jeunes proviennent aussi d’autres pays, comme le Maroc, l’érythrée et l’Algérie ?
  • le service des Tutelles fait partie du SPF Justice ?

Vous aimeriez d’ores et déjà en savoir plus ? Jetez un coup d’œil à notre site Internet.

Envie de faire la différence en devenant tuteur ?

L’afflux de réfugiés dans notre pays fait augmenter la demande de tuteurs pour des enfants non accompagnés. Les mineurs étrangers non accompagnés, en abrégé MENA, sont des jeunes d’origine étrangère qui arrivent en Belgique sans leurs parents ou représentants légaux.

Un tuteur fait la différence pour ces enfants et jeunes vulnérables et dans le besoin, notamment en les assistant dans tous les aspects administratifs et juridiques de leur vie en Belgique. Bien que vous alliez accompagner le mineur d’âge de très près, le but n’est pas qu’il séjourne chez vous.

Vous avez ce que nous cherchons ?

Le service des Tutelles est à la recherche de personnes motivées disposées à accompagner des enfants et des jeunes qui séjournent en Belgique dans des circonstances précaires et à consacrer une partie de leur temps à se mettre avec ces jeunes en quête d’une solution durable. 

Vous connaissez déjà un peu la problématique et les besoins des mineurs étrangers non accompagnés ? C’est assurément un atout ! Cependant, nous proposons aussi une formation de cinq jours que tous les candidats tuteurs suivent pour se préparer à leurs premières missions de tutelle. Les candidats ne doivent pas présenter de diplômes spécifiques.

Vous recevez une rémunération par jeune que vous accompagnez, et ce revenu est exonéré d’impôts jusqu’à 5 jeunes. Si vous souhaitez accompagner plus de 5 jeunes, vous devrez vous établir en tant qu’indépendant à titre complémentaire.

Laissez-vous inspirer

L’actrice Lien Van de Kelder – que les néerlandophones parmi vous connaîtront peut-être de la série ‘Thuis’ ou ‘Familie’ – a été désignée en tant que tuteur après avoir suivi la formation de 5 jours. Lien espère que d’autres suivront son exemple et décrit en ces termes son expérience en tant que tuteur :

« Je suis convaincue que l’aide d’un tuteur ne peut être qu’une bonne chose. Non seulement vous apportez à un enfant une aide fondamentale, mais vous apprenez aussi toutes sortes de choses concernant la procédure d’asile et la politique internationale. J’ai pour ma part un bagage juridique et il est vrai que ça aide, mais ce n’est pas indispensable. C’est vraiment une expérience très enrichissante. »

Vous vous sentez la vocation d’un tuteur ?

Vous vous sentez la vocation de poser votre candidature, mais vous avez encore des questions ? Ou vous doutez de votre vocation de tuteur et aimeriez recueillir d’abord davantage d’informations ? Dans ce cas, nous vous invitons à suivre la séance d’information que nous organisons à l’intention des candidats tuteurs néerlandophones le 20 septembre 2021 à 10h. Cette séance aura lieu en ligne. Veuillez confirmer votre participation à cette séance d’information pour le 18 septembre 2021.

Vous pouvez confirmer votre présence en envoyant un e-mail à marieke.debeuf@just.fgov.be.Si vous êtes d’ores et déjà convaincu(e) de votre vocation de tuteur, vous pouvez évidemment aussi poser sans plus attendre votre candidature (lettre de motivation et CV) en utilisant la même adresse e-mail, et ce d’ici le 16 octobre 2021.